Actualité

Un comité interpartis de partisans de “No Billag” présente son plan B

Un comité réunissant des parlementaires UDC et quelques PLR a présenté ce jour son plan B. Selon ces élus, le service public pourrait être financé pour une très grande part par les recettes provenant du marché. L’offre aux minorités linguistiques resterait assurée selon eux, même en cas d’acceptation de l’initiative, notamment pour la promotion d’émissions et de canaux de diffusion.

Selon ce comité, l’initiative No Billag ne signifierait nullement la disparition de la SSR. En tant que leader du paysage médiatique suisse, le service public continuerait de travailler en étant dotée d’un budget propre. “Comme entreprise libre, la SSR pourra pleinement exploiter les chances qui lui sont offertes dans le cadre d’une concurrence loyale et à armes légales.”

De plus, le comité estime qu’un oui à l’initiative No Billag permettrait de renforcer le pluralisme des médias en Suisse et d’éviter l’étatisation de la presse écrite et en ligne.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter