Actualité

Bulle, la nouvelle série de la RTS

Dernier projet réalisé par Anne Deluz, la série Bulle est le résultat d’une œuvre totalement originale et personnelle. A l’affiche de cette série inédite, un casting cinq étoiles : l’héroïne principale, Alice, touchée par la maladie est incarnée par Elodie Bordas, sa mère Jeanne par la splendide Suzanne Clément et sa grand-mère Marthe par la grande actrice Claudia Cardinale. Le reste de la famille Aubert se compose de Pascal, mari d’Alice (Nicolas Bridet), Louis, frère de Jeanne et oncle d’Alice (Antoine Basler) et Mathieu, fils d’Alice et de Pascal (Axel Rouèche).

Le pitch
La famille Aubert est une famille ordinaire… en apparence. Lorsque la maladie d’Alice, 35 ans, éclate, l’équilibre familial est menacé. Non-dits, rancœurs, mensonges sont exposés au grand jour et ébranlent le quotidien des six membres de cette famille bulloise. Si la leucémie sert de fil rouge tout au long des six épisodes, Bulle est aussi un décor et un paysage résolument suisse et contemporain où industrie et agriculture se mélangent. Six épisodes de 50 minutes réalisés par Anne Deluz à découvrir dès le 12 mars sur RTS 1 et en intégralité sur Play RTS.

La ville de Bulle vs la bulle familliale
C’est dans ce paysage de carte postale, cette « bulle » protectrice et consensuelle que vivent les Aubert dont l’équilibre va exploser. Une onde de choc qui crève la bulle dans laquelle chacun s’est installé et qui fait ressurgir le passé, réel, fantasmé ou occulté. Toute la famille se trouve alors obligée de s’ouvrir : non seulement au présent et à l’avenir, mais à l’étranger, et à l’étrangeté.

« Jusqu’à son dernier souffle, la réalisatrice et scénariste Anne Deluz, décédée fin 2019, aura travaillé pour nous livrer une œuvre totalement originale et personnelle. Lorsqu’elle avait présenté son projet à la RTS, c’est l’angle intimiste qu’Anne Deluz proposait pour aborder ce thème, son talent d’auteure et de réalisatrice qui nous avaient convaincus. La RTS est fière de porter à l’écran cette puissante série en six épisodes qui explore avec son héroïne et ses liens familiaux, la façon dont tout l’écosystème familial se fragilise lorsque frappe la maladie », relève Izabela Rieben, productrice éditoriale à la RTS.

Les six épisodes de 50 minutes ont été tournés au printemps dernier à Bulle. Produite par la RTS et Intermezzo Films, la série est à découvrir dès le 12 mars sur RTS 1 et en intégralité sur Play RTS.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer