Actualité

Avec Immotep, Atipik rend la Smart City tangible

Le territoire genevois se transforme. Il connait des mutations urbaines profondes — nouveaux quartiers, développement d’infrastructures, densification —, qui suscitent de l’incompréhension, quand ce n’est pas des rejets, des voisins directs et d’une partie de la population, souvent peu, voire pas informés du tout. Il leur manque une photographie globale des projets, facilement accessible et simple d’utilisation.

L’application Immotep comble ce manque. Elle va révolutionner le rapport de chaque citoyen.ne au territoire en lui offrant une vision à 360°, en temps réel, des chantiers environnants une zone géographique précise (adresse, quartier) du Canton de Genève. Demande de permis de construire, agrandissement d’un garage, ou construction d’un immeuble, tout ce qui se passe à Genève pourra être visible en quelques clics. Il ne sera plus nécessaire de lire la Feuille d’avis officielle ou de se rendre à l’office de l’Urbanisme pour savoir ce qui se passe autour de chez soi. Du propriétaire, à l’avocat spécialisé dans l’immobilier, en passant par les courtiers, tout le monde peut être un jour concerné.

Basée sur l’agrégation de données publiques (le fameux « open data »), l’application propose une vision d’ensemble des chantiers du territoire genevois. Mais pas seulement, filtres précis, ciblage, alertes en temps réel font de cet outil un « tracker », sans déroger à la loi sur la protection des données. Une fois activée, ces zones permettent d’être informé dès le dépôt d’une demande d’autorisation ou dès la modification d’une demande déjà déposée.

Un nouveau modèle d’affaires pour l’agence
La version gratuite permet de découvrir un certains nombres d’informations utiles et la version payante offre l’accès complet aux informations ainsi que la possibilité de créer des zones de surveillance.

Pour Yannick Dürst, directeur exécutif d’Atipik: “Nous avons commencé par Genève mais nous allons nous intéresser aux autres villes suisses. L’intérêt pour nous est autant de proposer un véritable outil pour rendre le concept de Smart City tangible mais également de nous créer de nouvelles opportunités économiques. Notre ambition est de générer 50% de nos revenus à travers les applications et services que nous allons créer à l’interne. La création de projets est dans notre ADN, nous allons maintenant appliquer notre savoir-faire à la création de nos propres outils.”

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter