Articles

Benben Creative Design : Un artisan créatif

Toujours plus pour la marque, telle est l’ambition de Yaniv Ben Soussan. Et puisque la vérité se cache dans les moindres détails, ce DC en prend soin dans tous leurs mandats comme de véritables artisans créatifs.

Il y a ceux qui préfèrent s’intéresser aux messages de marques et ceux qui préfèrent avoir une influence sur leur apparence. Chez Benben, une boutique agence à mi-chemin entre l’agence de communication et l’atelier graphique, on a clairement opté pour embrasser ces deux voies. Et pour montrer l’exemple, la visibilité de l’agence a été soignée autant online que dans son point le plus névralgique : ses bureaux. Installé dans une ancienne arcade commerçante, cet espace a été entièrement réaménagé. Tout ici est à sa place. En architecte minutieux, Yaniv Ben Soussan a tout pensé, tout mesuré et tout supervisé. La recherche du bon équilibre est proportionnelle au niveau de l’exigence attendue. « Le but : que nos clients s’y sentent à l’aise. »

La pub pour formation
Pour ce diplômé des Arts décoratifs de Genève, la route de l’indépendance est d’abord passée par le monde des agences de publicité. « C’est au sein de l’agence Simko que j’ai découvert que je savais créer une identité de marque. Mon cursus m’avait formé sur les outils, mais c’est lorsque l’on se retrouve face au brief d’un client que tout commence réellement. » Il ne fera pas partie de l’aventure Saatchi&Saatchi, mais il travaillera en tant que freelance pour les grandes agences de communication de la place : Grey, Label, etc. Jusqu’à ce qu’un jour, il se décide à créer sa propre marque. « J’en ai eu marre de faire le sous-marin ! » Il commence son agence sous son nom et voici cinq ans, il crée Benben Sàrl.

Une approche globale
Son slogan « Always Plus » résume la palette de ses prestations. De l’identité graphique à l’édition print en passant par l’affichage, le packaging, le merchandising, le design produit, la conception de sites et de films institutionnels ou publicitaires, le champ est très vaste. De quoi intéresser des marques qui lancent de nouvelles gammes de produits, à l’instar de Caran d’Ache qui cherchait un nom et une identité visuelle pour ses deux nouvelles collections Cubrik et RNX 316, dont il a fallu concevoir également toute la POS ; ou pour celles qui veulent s’offrir un nouveau positionnement, comme par exemple Topnet. Dans ce cas, l’agence a conçu la nouvelle signature de marque, l’aménagement intérieur des locaux, le branding de la flotte de véhicules, les tenues des employés et toute la communication off et online. « Une identité doit se construire dans la globalité. Avec Topnet, nous avons eu la chance de pouvoir intervenir sur différents points de contacts. La cohérence vient de la répétition des messages. » Même démarche pour la marque horlogère Marvin, où l’agence avait pu imaginer de manière holistique les messages de communication et le design des espaces de vente. Elle remportera le Prix de la campagne horlogère de l’année décerné par le magazine Montres Passion de Ringier parmi un choix de 97 campagnes en compétition.
La cosmétique, avec les marques Alpeor et Haute Swiss Cosmetics, a aujourd’hui remplacé ce client de l’horlogerie qui a fini par être vendu à un groupe international. « Les codes du luxe sont les mêmes. » Et lorsqu’ils sont au service de la mise en page d’un magazine life style comme Vertigo, alors le plaisir est vraiment au rendez-vous. « Je reconnais que j’ai du mal à déléguer car j’ai un style bien défini. Jusqu’à présent, j’ai eu la chance de trouver des clients qui m’ont confié d’importants mandats. Cette approche globale est celle qui me convient le mieux car elle me permet de créer un univers. Et lorsqu’un client vous fait entièrement confiance, c’est vraiment le bonheur. »

PUB_marvin-1 Capture d'écran 2015-11-15 11.36.13 LOGO Vertigo_COUVERTURE-1

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer