Actualité

#Chronique : Facebook est down, vive le digital !

Chronique de Raphaël Vian, directeur conseil chez Wide

Ce lundi 4 octobre, plus de la moitié de la planète s’est arrêtée. La raison ? Les plateformes du groupe Facebook ont subi le plus grand « bug » de leur histoire. Entre stupéfaction « Mais comment c’est possible » et raison « ça devait arriver » nous vous proposons un décryptage à la sauce Wide !

Selon Downdetector plus de 50.000 rapports d’incidents ont été envoyés par les utilisateurs incapables de se connecter aux différentes applications. Le tout en moins de 2 heures.

Quelques réflexions importantes sur le social media
Tout commence par la dépendance, quelle soit personnelle ou professionnelle. Le groupe Facebook possède les 3 plateformes les plus utilisées depuis plus de 13 ans. Nous avons reçu des dizaines de messages pour nous dire : “Facebook est down. Comment nous allons gérer ?”
En tant qu’agence nous n’avons pas de baguette magique pour réparer les serveurs de Facebook mais nous nous rendons compte (et cela ne date pas de ce soir) de la dépendance que nous avons vis-à-vis de ces plateformes.
Au-delà d’une panne générale, ce #Facebookdown impacte la communication des entreprises : nouvelles campagnes, publications importantes sur les réseaux, tant en terme d’investissement en contenu que de média… C’est tout un monde digital qui est secoué ce soir.

Que faire quand nous ne pouvons rien faire ?
A l’agence, nous avons toujours milité pour une approche marketing qui « ne met pas ses œufs dans le même panier ». Tester les nouveaux acteurs, les startups innovantes, les médias locaux et même le non digital : reste notre défi !

On ne le répétera jamais assez : l’importance de multiplier les leviers marketing pour toute communication externe reste essentiel pour toute stratégie d’entreprise. Facebook, Instagram, Twitter, Newsletter, Google Ads, Snapchat, TikTok, Pinterest, Landing Page, le programmatique … Aucun levier ne doit être laissé au hasard pour communiquer. Les clients sont partout sur le digital, et pas toujours là où on le pense.

Mais à chaque bug, on se doit de se poser la question suivante : les investissements de nos clients sur ces plateformes seront-ils garantis ? Se poser la question permet de lancer une réflexion sur la stratégie de communication de nos clients et donner peut-être naissance à de nouvelles recommandations média, de nouvelles idées et de futures innovations.

Un mal pour un bien….

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé