Tendances

Comment choisir un bon rédacteur (II) ?

Vous avez besoin de contenu pour votre site internet ou vos documents print. Mais selon quels critères choisir le bon copywriter ? Voici la suite des questions essentielles à se poser et les pistes à explorer avant de prendre votre décision.
Faut-il passer par une plateforme de rédaction ?
Ces plateformes proposent des tarifs alléchants pour les acheteurs, mais proches de l’esclavagisme pour les rédacteurs. Il faut être clair : aucun scribe doté d’un curriculum plus épais qu’une feuille de salade ne peut gagner sa vie avec les conditions financières de ces plateformes, dont je tais délibérément les noms.

Aujourd’hui, aucun rédacteur digne de ce nom n’adopte la rémunération au mot, communément utilisée sur ces plateformes. Celle-ci n’a en effet aucun sens : condenser un sujet en 50 mots exige parfois plus de temps que de développer un argumentaire sur 200 mots.
Avec un peu, pardon, beaucoup de chance, vous tomberez sur un rédacteur tout à fait correct à un prix très avantageux. La plupart du temps, cependant, vos mandats sont traités par des rédacteurs totalement inexpérimentés, des étudiants plus ou moins à l’aise avec leur plume ou des secrétaires (je précise : je n’ai absolument rien contre cette profession !) désireuses d’arrondir leurs fins de mois.

Le chef du marketing, la secrétaire de direction, le voisin écrivain ou le pote journaliste peuvent-ils rédiger vos textes à la place du rédacteur ?
Comme toujours, le bon marché finit par être trop cher : les textes sont approximatifs, truffés de fautes ou auréolés de tournures douteuses. Pour couronner le tout, votre message n’atteint pas sa cible. Conséquence : votre image, voire vos ventes en souffrent.

Tout le monde sait appuyer sur un bouton pour prendre une photo. Mais la photographie est un art. De même, chacun peut écrire un texte. Mais la rédaction est un métier.

Votre directeur marketing ou votre secrétaire sont peut-être doués en dissertation, mais parviennent-ils à transmettre un message de façon claire et concise ? Savent-ils séduire et divertir vos lecteurs sans abuser des clichés ? L’écrivain réussit-il à synthétiser et à présenter les infos essentielles sans se perdre dans des figures de rhétorique ?

Le journaliste arrive-t-il à optimiser vos textes afin d’obtenir un meilleur référencement dans les moteurs de recherche ? Comprend-il les mécanismes de la communication publicitaire ?

Si c’est le cas, n’hésitez pas à les solliciter !

Faut-il opter pour un rédacteur-concepteur, un rédacteur publicitaire, un copywriter, un rédacteur d’entreprise ou un rédacteur web ?

On se croirait devant un rayon de cosmétiques, tant le choix est grand ! Comment les différencier ? D’une manière générale, un rédacteur-concepteur et un rédacteur publicitaire font à peu près le même boulot : imaginer des campagnes publicitaires créatives, trouver des slogans percutants et pondre des textes inventifs.

Le copywriter ne présente pas toujours des capacités pointues de conception, par contre, il excelle dans l’écrit.

Le rédacteur d’entreprise, lui, est plus formel, plus consensuel, plus académique. Sa mécanique rédactionnelle parfaitement huilée peut avoir tendance à manquer d’insolence et de fraîcheur.

Le rédacteur web rend les textes de votre site intéressant pour les lecteurs tout en leur donnant un maximum de visibilité pour les moteurs de recherche, via des techniques d’optimisation. Toutefois, il peinera parfois à saupoudrer vos textes d’originalité.

La bonne nouvelle, c’est que de nombreux rédacteurs portent avec succès plusieurs titres et casquettes. Privilégiez donc ceux-ci !

Le rédacteur doit-il afficher d’autres compétences que la rédaction ?

On ne demande pas à un chef cinq étoiles d’être à l’aise dans la finance. Ou à un musicien d’exceller dans l’ingénierie. Pourtant, dans un monde de plus en plus interconnecté, on exige souvent du rédacteur qu’il connaisse les fondements de plusieurs métiers.

En effet, de nos jours, il est impensable d’envisager la rédaction comme une activité cloisonnée. Celle-ci s’inscrit à la fois dans un processus global de communication et de stratégie marketing.

Pour un maximum d’efficacité, un rédacteur doit impérativement avoir des connaissances approfondies de marketing (y compris de marketing digital), de publicité, de communication corporate, de psychologie sociale, de neurosciences, de relations presse, d’internet et de réseaux sociaux.

Avec des compétences variées, celui-ci peut vous offrir de la valeur ajoutée, soit non seulement une expertise sur le contenu des textes, mais de précieux conseils sur la cohérence de votre stratégie globale de communication.

Tags
Voir plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close