Actualité

Données REMP 2021-1 : Les titres du groupe ESH Médias progressent en ligne

Publiée par la REMP, l’étude intermédia Total Audience dévoile la tendance globale du marché constatée depuis le début de la pandémie (notamment au travers des études effectuées par la société NET-Metrix  jusqu’en décembre 2020), à savoir que le lectorat digital a explosé l’an dernier.  Il en va de même pour les titres du groupe ESH Médias : ainsi Le Nouvelliste observe une hausse de 67 % de son lectorat digital, voyant son nombre de lecteurs quotidiens franchir la barre des 200’000, tous supports confondus. Scénario comparable du côté du titre neuchâtelois ArcInfo qui enregistre une hausse similaire, atteignant un nombre de 127’000 lecteurs quotidiens.

Dans ce contexte de crise pandémique particulièrement instable, les titres du groupe ESH Médias ont ainsi démontré être d’incontestables références sur leurs territoires. Ils constituent le vecteur d’une information fiable et pertinente, recherchée par des internautes confrontés à une prise de parole frénétique et sans garantie, notamment sur les réseaux sociaux.

La stabilité du lectorat print perdure
Conséquence directe de cette augmentation, la part de lecteurs digitaux égalise désormais le nombre de lecteurs print. La version imprimée demeure toutefois stable en ce premier pointage de 2021 pour ArcInfo, avec 58’000 lecteurs quotidiens, ainsi que pour Le Nouvelliste qui conserve sa solide position en Valais, comptabilisant 112’000 lecteurs.

« Les habitudes de consommation des médias évoluent, c’est pourquoi nous adaptons notre offre pour plus de formats 100% digitaux » explique Bérengère Farcot, responsable de la promotion des contenus chez ESH Médias. « Nous avons accéléré notre présence sur les réseaux sociaux, avec pour objectifs de partager l’information locale et l’exclusivité de nos contenus. En valorisant la proximité et l’interactivité avec nos communautés, abonnées aux newsletters quotidiennes de nos rédactions, nous renforçons notre rôle d’acteurs locaux incontournables. Ces récentes pratiques ont permis de rajeunir notre lectorat, en nous adressant à un public qui vient s’ajouter à nos fidèles lecteurs de la version imprimée. »Au-delà de la stabilité du lectorat print, les titres du groupe bénéficient de cette nouvelle croissance via le canal digital et confortent ainsi leur position dominante dans leurs régions.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter