Actualité

E-Commerce Suisse : 64% des e-shoppers suisses achètent sur des sites étrangers

Selon le dernier Observatoire réalisé par Netcomm Suisse et ContactLab, la Suisse compte 4,5 millions d’acheteurs en ligne, soit 90 % des internautes, qui dépensent près de 2 000 CHF par an et par habitant. 64 % d’entre eux achètent déjà par l’intermédiaire de sites étrangers et, dans 72% des cas, c’est le prix du produit qui est le critère d’achat le plus déterminant.

« L’annonce faite aujourd’hui par Amazon concernant la suppression des frais d’expédition au-delà du seuil de 49 euro pour les acheteurs suisses effectuant leurs achats sur le site italien, français ou allemand, sera certainement perçue très favorablement par les consommateurs suisses qui bénéficieront d’un choix de produits encore plus vaste – a déclaré Carlo Terreni, directeur général de l’association d’e-commerce NetComm Suisse. Au cours de nos dernières enquêtes menées en partenariat avec ContactLab, nous avons déjà mentionné l’engouement des Suisses pour l’achat en ligne, notamment mis en évidence par des taux de croissance de marché très élevés pour tous les segments de la population et tous les domaines d’activités de l’entreprise. En outre, un pays qui compte 8 millions d’habitants dont 4,5 millions d’acheteurs en ligne, qui dépensent en moyenne près de 2 000 francs par an, est certainement un champion du e-commerce du point de vue de la consommation. Il est intéressant de noter que 64 % des e-shoppers suisses achètent régulièrement via des sites étrangers car, dans 72 % des cas, ils y trouvent des produits moins chers que sur les sites suisses. En plus d’élever le niveau concurrentiel, le geste d’Amazon stimulera sans aucun doute les opérateurs du e-commerce suisse et la totalité de la chaîne d’approvisionnement pour améliorer encore davantage les offres et les services de support.

En tant qu’association suisse d’e-commerce directement concernée par cette annonce, nous ressentons d’autant plus la responsabilité d’exprimer les exigences formulées par les opérateurs nationaux auprès des institutions concernées. Pour cette raison précisément, nous collaborons activement avec la Haute école de gestion (HEG) de Fribourg dans le cadre de l’enquête consacrée aux meilleurs managers d’entreprises du e-commerce suisse pour identifier les barrières et les obstacles, notamment réglementaires, qui entravent le développement du secteur afin de déterminer un plan de propositions spécifiques pour soutenir l’offre des acteurs nationaux qui opèrent déjà sur notre territoire.

Par ailleurs, il sera essentiel d’investir dans la formation pour accroître les compétences digitales des opérateurs déjà présents sur le marché ou proches du domaine de l’e-commerce, car seuls des profils professionnels exceptionnels et qualifiés nous permettrons de rivaliser au mieux face à ce défi mondial qui caractérise ce marché spécifique. À titre d’exemple, nous avons mis en place un partenariat avec la SUPSI qui nous a conduits à élaborer ensemble un parcours dédié à la conception, la gestion et la promotion d’un site d’e-commerce pour lequel une nouvelle édition 2016 est actuellement à l’étude. »

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter