Actualité

ESH Média confie sa publicité digitale nationale à Audienzz

Depuis le début de l’année, le groupe ESH Média a quitté l’agence média Romandie Network pour le trading desk Audienzz. Concrètement cela signifie que la publicité digitale du groupe sera désormais vendue depuis Zurich pour les sites lenouvelliste.ch, arcinfo.ch et lacote.ch. L’inventaire print reste géré par la régie du groupe Impactmédias.

Comme l’explique Laurent Claron, directeur de cette régie intégrée, ce changement de prestataire intervient à la fin du contrat avec Romandie Network. Le choix d’une agence alémanique pour toucher des annonceurs nationaux fait donc sens. “L’arrivée de nouvelles plateformes médias en Suisse romande, nous a réveillé. Nous avons renforcé nos forces de vente en Suisse alémanique pour ce qui est de nos titres de presse que nous vendons en direct. Maintenant nous continuons avec le digital en vente de gré-à-gré et prochainement en programmatique.”

La concurrence a du bon. “Jusqu’à présent, TX Group faisait écran auprès des annonceurs nationaux. Ces derniers pensaient toucher toute la Suisse romande en passant par les titres de ce groupe. Avec les nouveaux concurrents, les marques se sont à nouveau intéressées à la partie francophone et elles réalisent qu’elles ne touchaient que le bassin lémanique. Par conséquent, nous sommes la brique qui leur manque pour atteindre toute la Suisse romande.”

Les perspectives en terme de revenus publicitaires semblent bonnes même dans le contexte pandémique. “Notre progression de la fin 2020 se poursuit, janvier a été un mois au-delà de nos espérances.”

Du côté de Romandie Network on déplore ce départ mais on comprend que c’est une évolution. Aldina Kasper, managing partner : “A la fin de tout contrat, l’éditeur est libre de choisir son agence. Pour notre part, nous restons en contact avec ESH Média. Nous avons perdu l’exclusivité sur les invendus digitaux, je ne désespère pas de trouver un autre accord par la suite.” Romandie Network s’apprête à lancer de nouveaux produits pour la partie romande et nationale, de nouvelles relations d’éditeurs au niveau international sont également en vue. Nous sommes loin d’être enterrés.”

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé