Actualité

Etude Publicom : Les médias suisses inégaux face à la crise COVID-19

Avec MediaBrands, Publicom réalise depuis 2013 une étude intermédia sur les médias-marques suisses. A l’occasion de la pandémie de Covid 19, une nouvelle enquête a été lancée. En voici les résultats :

Nimmt stark zu = augmente fortement (leicht = faiblement)
Bleib gleich = identique
Nimmt stark ab = perd fortement

Selon les experts, la crise s’est également accompagnée d’un gain de confiance, en particulier parmi les médias de la SSR, les journaux payants et, dans une moindre mesure, les radios et télévisions régionales. Les journaux gratuits, les portails d’information gratuits et les médias sociaux, en revanche, souffrent d’une perte de confiance. Le mandat de service public de SRG SSR et des chaînes de radio et de télévision régionales gagne en popularité grâce à l’utilisation et à la confiance accrues du public.

Presse : audiences en hausse mais revenus en baisse 
Les lecteurs sont prêts à payer plus cher pour le contenu des journaux : Au total, deux tiers des experts prévoient une augmentation des revenus des abonnements et des ventes. Plus de la moitié connaissent une légère augmentation allant jusqu’à 10 %, un autre sixième s’attend à une augmentation encore plus forte. Cependant, l’augmentation des ventes ne peut en aucun cas compenser la baisse parfois spectaculaire des recettes publicitaires. Le succès économique des entreprises de médias souffre de la pandémie, qui entraîne des mesures et des conséquences draconiennes. Tous les experts pensent que les entreprises de médias réagiront à la crise en licenciant du personnel (100 % sont d’accord avec le scénario dans les catégories “s’applique certainement” et “s’applique probablement”), et 96 % pensent que la tendance manifeste au chômage partiel va perdurer.

Autre crainte : jusqu’à 86 % des personnes interrogées pensent que les entreprises du secteur des médias et de la publicité qui ont été touchées par la crise de Corona pourraient faire faillite. Une nette majorité (78 %) pense que les événements actuels accélèrent encore le changement structurel en cours dans l’industrie des médias, et seulement 22 % considèrent la crise de la couronne comme un grave effondrement temporaire dont l’industrie se remettra pour retrouver les niveaux d’avant la crise. Pour près des trois quarts des experts de Publicom, il devient également de plus en plus difficile, voire impossible, de financer des offres médiatiques pertinentes pour la démocratie via le marché, et ils s’attendent à ce que le gouvernement fédéral fournisse des fonds supplémentaires aux maisons de presse.

À propos de l’étude
Sous le nom de DELPHInarium, le publicom, qui est spécialisé dans la recherche et le conseil en matière de médias, publie deux fois par an les résultats d’une enquête menée par des experts. Plus de quarante experts de grandes entreprises de médias ainsi que des représentants de la publicité, du journalisme médiatique, des sciences de la communication et de la communication d’entreprise participent à ce panel.

Confiance dans les média durant la crise COVID-19

Scenari économiques à court terme

Impact de la crise Corona sur les modalité de paiement en Suisse

Impact à long temps de la pandémie

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer