Actualité

Google a retiré 3,4 milliards de publicités et 5,6 millions d’annonceurs ont été bloqués en 2021

À mesure que notre monde numérique évolue, Google a fait évoluer ses stratégies en matière de développement et d’application de nos règles. Celles-ci contribuent à empêcher les utilisations frauduleuses, tout en aidant les entreprises à se développer et à toucher de nouveaux clients.

En 2021, plus de 30 règles à l’intention des annonceurs et des éditeurs ont été élaborées et a également été mis en place un système de trois avertissements en cas de non-respect répété des règles relatives aux publicités, une règle interdisant la promotion du déni du changement climatique ainsi qu’un processus de certification à destination des assurances de santé américaines.

Résultat, en 2021, plus de 3,4 milliards de publicités ont été retirées, plus de 5,7 milliards de publicités ont vu leur diffusion limitée et plus de 5,6 millions de comptes d’annonceurs ont été suspendus. Le moteur de recherche a également bloqué ou restreint la diffusion de publicités sur plus de 1,7 milliards de pages d’éditeurs et pris des mesures plus larges au niveau de sites entiers sur environ 63 000 sites d’éditeurs.

Faire face à la guerre en Ukraine
La situation actuelle est préoccupante. La guerre en Ukraine a été classifiée en tant qu’événement sensible, pour éviter que des publicités ne profitent de la situation. Ceci s’ajoute au règlement interdisant la diffusion de publicités ou la monétisation de contenus qui incitent à la violence ou nient l’existence d’évènements tragiques.
Google a également pris des mesures afin de suspendre la majorité de ses activités commerciales en Russie, notamment les publicités diffusées dans le pays ou publiées par des annonceurs russes, ainsi que la monétisation des contenus de médias financés par le Kremlin.
Jusqu’à présent, ont été bloquées la diffusion de plus de huit millions de publicités en rapport avec la guerre en Ukraine au regard de la règle sur les événements sensibles et supprimé des publicités de plus de 60 médias financés par l’État russe.

La pandémie a amené à un triplement de suspensions de comptes d’annonceurs
Comme déjà indiqué dans le rapport de 2020, les activités frauduleuses menées par des acteurs malveillants ont augmenté lors de la pandémie. En 2021, ont été observé de nouveaux agissements, plus sophistiqués, à plus grande échelle, et appliquant une multitude de tactiques pour échapper à notre vigilance. L’une de ces méthodes consiste à créer des milliers de comptes simultanément, à la suite de quoi les acteurs malveillants recourent généralement à des techniques comme la dissimulation ou la manipulation de texte ; les créations et les textes publicitaires que nos équipes et nos systèmes examinent sont différents de ceux que voient nos utilisateurs, ce qui rend leur détection et leur neutralisation plus difficile que pour une création classique.
Afin d’endiguer ce phénomène, Google a agit selon une approche multidimensionnelle, incluant la vérification de l’identité des annonceurs et la détection d’actions coordonnées entre plusieurs comptes, grâce à des signaux présents sur le réseau. Les agissements d’annonceurs dans plus de 180 pays sont surveillés. Si l’un d’entre eux se soustrait à ces vérifications, le compte correspondant est automatiquement suspendu. Ainsi, le nombre de suspensions de comptes a triplé entre 2020 et 2021.

Empêcher la diffusion et la monétisation de publicités et d’allégations douteuses
En 2021, les efforts dans la lutte contre les contenus trompeurs ont également augmentés. Ainsi, ont été bloquées des publicités sur plus de 500 000 pages pour non-respect du règlement du moteur de recherche : certaines publicités liées à la pandémie de la COVID-19 enfreignaient les règles relatives aux allégations dangereuses dans le domaine de la santé, tandis que d’autres relayaient de fausses informations qui pouvaient affecter la confiance et la participation des électeurs aux scrutins. Par ailleurs, vers la fin de l’année dernière, de nouvelles règles, interdisant les contenus contredisant le consensus scientifique officiel concernant l’existence et les causes du changement climatique, ont été introduites.
Depuis le début de la pandémie, plus de 106 millions de publicités liées à la COVID 19 ont été bloquées. Grâce à Google Ad Grants, un soutien financier à des ONG et des organisations gouvernementales locales a été apporté. Il se monte à hauteur de 250 millions de dollars, le but étant de les aider à diffuser des informations fiables concernant la vaccination.

Déployer de nouveaux outils de sécurité de la marque mais la modération reste à la charge des éditeurs
Pour les annonceurs, la sécurité de la marque demeure une question prioritaire. Ainsi, l’année dernière, a été rajoutée une nouvelle fonctionnalité pour les contrôles réservés aux annonceurs, permettant aux marques de mettre en place des listes dynamiques d’exclusion des contenus, que des tiers de confiance peuvent conserver ou modifier automatiquement. Grâce à cet outil, les annonceurs ont à leur entière disposition des ressources et l’expertise d’organisations fiables, ce qui leur donne les moyens de renforcer la protection de leur marque et d’améliorer la portée de leur campagne.

Par ailleurs, nous savons que les annonceurs accordent de l’importance à l’ensemble du contenu des pages où apparaissent leurs publicités, y compris les contenus générés par l’utilisateur (ou UGC, pour « user-generated content ») tels que les commentaires. C’est pour cela que Google tient les éditeurs responsables de la modération de ces contenus. Pour ce faire, il a été mis de nouvelles ressources à leur disposition cette année, comme une infographie, un billet de blog, de nouveaux centres d’aide afin de les aider à résoudre les problèmes liés aux UGC, ainsi qu’un tutoriel vidéo.
En outre, le processus d’approbation des éditeurs a été améliorer, ce qui permet de mieux identifier et bloquer les acteurs malveillants avant même qu’ils n’aient pu créer un compte, et ainsi réduire le nombre de procédures disciplinaires prises au niveau de sites entiers par rapport à l’année 2020.

Perspectives pour 2022
Concevoir une expérience publicitaire fiable est essentiel à la diffusion d’informations utiles auprès des internautes du monde entier. Cette année, la nouvelle fonctionnalité “À propos de cette annonce” a été déployée dans le monde entier pour aider les utilisateurs à comprendre pourquoi une publicité a été diffusée et quel annonceur l’a diffusée. Ils peuvent également signaler une publicité s’ils pensent qu’elle enfreint l’une de nos règles ou bloquer une publicité qui ne les intéresse pas.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter