Actualité

Google rejoint l’Alliance européenne pour l’autorégulation de la publicité

L’Alliance européenne pour l’éthique en publicité (AESA) accueille Google en tant que premier membre corporatif de l’Alliance et partenaire du réseau d’autorégulation de la publicité.

Google est la première entreprise numérique “pure play” à rejoindre l’Alliance aux côtés de 13 associations sectorielles représentant les différents acteurs de l’écosystème publicitaire (annonceurs, agences et médias), qui s’engagent tous à garantir une publicité responsable, et de 28 organismes d’autorégulation de la publicité (OAR), qui administrent et appliquent les codes nationaux d’autorégulation de la publicité.  Ce système d’autorégulation de longue date favorise la confiance dans la publicité et contribue à garantir que les publicités sont légales, décentes, honnêtes et véridiques.

“Maintenant que plus de 50 % des dépenses publicitaires mondiales sont en ligne, il est essentiel pour la crédibilité et les performances futures des normes publicitaires que les grandes plateformes numériques fassent partie du système d’autorégulation de la publicité. L’adhésion de Google à l’Alliance représente une avancée historique et nous espérons que cette adhésion à l’AESA permettra d’entamer un dialogue et une coopération potentielle entre Google et d’autres organismes d’autorégulation au niveau mondial”, a déclaré Stephan Loerke, directeur général de la Fédération mondiale des annonceurs (FMA) et vice-président de l’AESA.

Le point de vue de Cominmag
Le marché commence à se réguler. Sur tous les marchés, les annonceurs commencent à se pencher sur la question de la transparence de leur achat d’espace en ligne. Chaque plateforme y va de ses algorithmes et les datas ne sont pas standardisées. Par conséquent, tout le monde est captif. En Suisse, l’IAB Switzerland, l’Association suisse des annonceurs et le Leading Swiss Agencies ont publié un Whitepaper afin de fixer des règles de “Brand Safety”. Le fait que Google rejoigne l’Alliance européenne pour l’éthique en publicité va dans ce même sens.

Une manière de faire amande honorable alors que cette GAFA se trouve, au niveau européen, face à la problématique de la protection des données, aux tentatives de Google pour étouffer la concurrence envers AdSense for search et l’abus de position dominante avec son moteur de recherche.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer