Actualité

La HES-SO alloue 1,7 million de francs pour soutenir les étudiants en difficulté financière

Deux tiers des 21’000 étudiants de la HES-SO travaillent en parallèle à leurs études, souvent avec des contrats temporaires et de durée déterminée. Consciente que la perte de ces revenus entraîne un risque important de paupérisation des étudiants et peut compromettre la poursuite de leurs études, la HES-SO crée un dispositif d’aide d’urgence doté de CHF 1,7 million. L’intégralité des moyens sera mise à disposition des hautes écoles de la HES-SO qui en assureront la redistribution à leurs étudiant-es immatriculé-es dans une formation bachelor ou master, selon des principes cadres inspirés du dispositif déjà mis en place par la HES-SO Genève.

Les étudiants ayant perdu leur emploi suite à la crise pourront solliciter un soutien mensuel temporaire de CHF 600 maximum par mois. Par ailleurs, un soutien unique de CHF 600 au maximum pourra être accordé aux étudiants pour le règlement de factures médicales non remboursées par les assurances et liées à la pandémie, pour eux-mêmes ou leur(s) personne(s) à charge. Un même soutien unique de CHF 600 au maximum pourra être accordé pour l’achat de matériel ou de services informatiques nécessaires pour suivre les cours à distance.

Ce dispositif d’aide d’urgence est financé par les cantons partenaires de la HES-SO (Berne, Jura, Neuchâtel, Fribourg, Genève, Vaud, Valais), via la réallocation de montants non-affectés aux comptes 2019 ainsi que l’utilisation d’un fonds préexistant destiné au soutien aux étudiant-es. Les représentant-es des étudiant-es et du personnel réunis sous l’égide du Conseil de concertation de la HES-SO saluent unanimement et avec enthousiasme la création de ce dispositif.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé