ActualitéNon classé

L’agence Ride & Drive se lance dans l’affichage dynamique avec une solution native

Ceux qui connaissent Antoine Valla, le fondateur de Ride & Drive, savent que son agence crée du contenu pour des clients évoluant principalement dans l’univers des constructeurs moto. Les vidéos  et visuels qu’il produit sont notamment diffusées chez les revendeurs ou les concessionnaires. C’est de cette expérience qu’est née l’idée de créer un réseau d’affichage digital interne. Mais pour le concrétiser, il fallait pouvoir disposer une solution technique pouvant assurer le stockage et la diffusion de ces images ou vidéos auprès de ses clients concessionnaires ou garagistes. Un obstacle qui a été résolu par la société Spinetix, spécialisée dans l’affichage dynamique, qui a développé une solution native.

Antoine Valla avec votre nouvelle offre vous êtes en train de créer un réseau de diffusion thématique. Après le monde de la moto, vous pourrez attaquer d’autres marchés ?
Pourquoi pas ! L’intérêt avec ces garages, comme nombre de commerçants, c’est qu’ils ont besoin de contenu. Notre système permet de le renouveler, de le contextualiser en fonction des saisons et des lieux et ce à partir d’un seul serveur. Et comme tout secteur travaille avec des fournisseurs, eux aussi des annonceurs, on peut parfaitement imaginer vendre des espaces publicitaires sur un réseau fermé. Ainsi ces marques pourront toucher les clients au plus près de l’acte d’achat. Un cercle vertueux !

Intéressant car le client qui est en magasin est par définition intéressé par le produit. Combien de temps reste-t-il dans un garage ? Des études existent-elles ?
Non, mais les boucles de diffusion peuvent être adaptées à chaque lieu. Comme pour l’affichage classique, le fait d’être vu dans un environnement cohérent renforce le message et l’attribution à la marque. Ces dernières l’ont bien compris, elles savent qu’un message émotionnel et non commercial permet aussi de tisser un lien avec le consommateur.

En quoi consiste votre offre ?
En un abonnement pour le boîtier et un pour la diffusion de contenu pré-existant. Il est également possible de passer par notre agence pour en créer si on en dispose pas. Et quand le réseau sera constitué, nous proposerons la vente d’espace.

Le “Digital Signage” – le terme anglais pour l’affichage dynamique- a un grand avenir devant lui. 
On en est qu’au début. L’intérieur des magasins, les vitrines, les murs d’images dans des centres commerciaux vont de plus en plus être connectés. L’approche “playlist” permet d’envoyer le message le plus pertinent et ainsi sublimer l’expérience d’achat. Après la rue c’est le commerce qui va se numériser, la crise que nous vivons est sans conteste un accélérateur.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch