Digital

Le grand retour des vidéos natives sur LinkedIn

Il y a quelques années, le grand réseau professionnel LinkedIn proposait une fonctionnalité des plus intéressantes : le téléversement de vidéos natives sur vos flux d’actualités et autres publications. Une fonctionnalité qui avait vu le jour bien avant que le géant bleu de Facebook l’intègre, en y ajoutant de l’auto-play. Mais c’était sans compter les choix (particuliers ?) de LinkedIn qui avait tout simplement viré cette fonctionnalité en permettant l’ajout de liens de vidéos (cette phrase n’est pas claire… LinkedIn a-t-il permis les liens mais pas les natives, ou a-t-il supprimé toutes les vidéos ?). Maintenant que LinkedIn appartient à la firme Microsoft, les choses ont changé et pour le mieux !

Facebook l’avait très vite compris en proposant l’upload de vos vidéos en natif* pour leur donner encore plus de visibilité. À cela, l’autoplay avait été ajouté pour que vos contenus lui échappent encore moins. Cette fonctionnalité lit la vidéo directement dès qu’on la survole, depuis son mobile mais aussi sur son ordinateur. Un scroll vers le bas et des dizaines de vidéos se lancent à chaque nouvel article que vous parcourez. La vidéo est devenue, depuis quelques années, le médium par excellence pour votre communication et cela, les grands acteurs du Web social l’ont compris. Alors, revirement de situation ou véritable idée de génie chez nos amis de LinkedIn ? Depuis pas mal de temps, cette plateforme incontournable est revenue au centre de l’intérêt, alors que beaucoup voyaient en elle un site vieillissant, pas pratique et à l’ergonomie douteuse – sans compter ses nombreux bugs. LinkedIn, à l’instar des Viadeo et autres Xing, est désormais un incontournable en matière de réseau professionnel pour l’offre et la demande d’emploi, tant et si bien qu’il a su susciter l’intérêt de Microsoft qui l’a racheté.

Quels sont les avantages d’une vidéo native ?
Comme chez Facebook, LinkedIn va probablement tout mettre en œuvre pour donner plus de visibilité à vos contenus en « images qui bougent ». Depuis le temps, nous le savons, la vidéo éveille un vif intérêt chez les lecteurs de contenus. Les autres avantages sont nombreux : le tout premier, c’est de vous « retenir » le plus longtemps possible sur les sites en question ; le deuxième, de rendre plus facile l’engagement. Que ce soit sous forme de like, de partages ou, dans les meilleurs cas, de commentaires, la vidéo a cette force que n’ont pas forcément images et textes : elle sait créer de l’émotion plus facilement et donc provoquer de l’engagement. Implicitement, l’audience et son augmentation seront là aussi un avantage de poids.

Dès lors, comment s’en servir ?
Déjà, il faut simplement respecter les règles proposées par LinkedIn. Votre vidéo devra faire plus de trois secondes, c’est une évidence, et ne pas excéder dix minutes. Elle devra respecter un poids informatique ne dépassant pas les 5gb. Parmi les recommandations qu’il faudrait suivre, pensez à imaginer un concept de vidéo sur la durée. Vous le savez et je le répète tout le temps, le « one shot » ne fonctionne pas sur le Web. Et surtout, accompagnez vos contenus d’un contexte précis. Pensez à rédiger un texte, un titre et un résumé pour chacune de vos vidéos. Pensez au SEO et à sa logique. Je tablerai donc sur sept cents caractères au maximum dans le cas de LinkedIn. Comme vous partirez sur des contenus récurrents, vous aurez tout loisir de préparer tout cela dans des notes qu’il vous suffira de copier-coller lors des publications. À noter qu’à propos de publication de vos vidéos, cela se fait pour l’instant uniquement via l’application mobile LinkedIn. Enfin, qui dit texte et contexte dit mots-clés, liens et références pour donner encore plus de visibilité à vos vidéos.

Comme vous êtes déjà producteur de contenus (sur Facebook probablement), vous n’avez maintenant plus d’excuses pour ne pas exercer vos talents sur LinkedIn également. Ceci bien sûr dans une stratégie réfléchie et ayant pour objectif de communiquer autrement qu’avec vos souvenirs de vacances… c’est la reprise et donc le temps de faire des affaires est revenu. Bonne production !

*Une vidéo native est une vidéo qui est, comme pour vos photos par exemple, physiquement stockée sur les serveurs de la plateforme à l’inverse d’un lien qui pointe par exemple sur une vidéo YouTube.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer