Articles

Le tourisme valaisan mise sur le crowdfunding

Force du franc suisse, infrastructures vieillissantes, difficultés à trouver les financements nécessaires, nuitées en baisse : l’hôtellerie suisse, et par extension valaisanne, évolue dans un contexte difficile. Des solutions innovantes voient le jour pour faire face et apporter une réponse constructive à ces problématiques ; c’est par exemple le cas du crowdfunding (financement communautaire). Le Maya Boutique Hôtel de Nax (VS) – l’unique hôtel en bottes de paille d’Europe – est le premier établissement en Suisse à s’être lancé dans l’aventure du crowdfunding, via le portail 100-days.net : une première pour le secteur du tourisme ! Résultat ? Déjà plus de 11’000 francs levés sur les 45’000 francs visés en 100 jours pour financer l’installation d’un sauna scandinave et d’un système photovoltaïque qui rendra l’hôtel énergétiquement autonome. L’organisme de promotion intersectorielle Valais/Wallis Promotion (VWP) soutient cette initiative des plus innovantes et encourage les acteurs de l’économie valaisanne à suivre le mouvement. A ce titre, VWP mettra dès l’automne ses compétences à disposition de ses membres pour les soutenir dans ce type démarche, tant pour la préparation du dossier que pour sa promotion.

Un concept gagnant-gagnant
Dans le cadre de son projet de crowdfunding, le Maya Boutique Hôtel a d’ores et déjà réussi à lever les fonds nécessaires à l’aménagement d’un sauna scandinave panoramique au cœur des prairies de l’hôtel, soit un montant de 9500 francs. Mais le projet ne s’arrête pas là : il s’agit à présent de financer le système photovoltaïque permettant l’autonomie de l’hôtel. La somme à atteindre s’élève à 45’000 francs. « Ce système photovoltaïque est nécessaire pour cadrer avec le concept global de notre établissement : l’optimisation énergétique », commente Louis Papadopoulos, propriétaire du Maya Boutique Hôtel. Depuis le lancement de la campagne il y a 62 jours, ce sont déjà plus de 11’000 francs qui ont été levés. « Nous sommes impressionnés du soutien témoigné à l’égard de notre projet et nous réjouissons de rencontrer toutes les personnes qui ont rendu possible ce projet », comment Louis Papadopoulos. En effet, chaque parrain reçoit, en échange de sa contribution, un bon cadeau de valeur équivalente à son don à faire valoir dans l’hôtel. Il peut ainsi profiter directement du projet qu’il a concouru à faire naître. Le montant le plus fréquemment choisi est de 250 francs, ce qui correspond à une nuit pour deux personnes, avec petit déjeuner et une séance de sauna. De nombreuses prestations différentes sont proposées en fonction des montants investis.

Apprendre à convaincre l’internaute
Ce projet a été soutenu par Valais Wallis Promotion (VWP).  « La préparation du dossier joue un rôle clé. Faire rêver l’internaute, tisser une histoire pour qu’il adhère in fine au projet : voilà le challenge. Montage du dossier, qualité des images et du contenu, pertinence du projet : ces éléments sont décisifs en matière de crowdfunding », précise Nicolas Crettenand, membre de la direction de VWP. Outre ce soutien à la préparation du dossier, VWP entend également soutenir ses membres au niveau de la promotion du projet. « Le crowdfunding est une vitrine. L’argent ne tombe pas du ciel, il faut aller le chercher. La visibilité du projet est capitale pour amener les internautes à s’engager », explique Nicolas Crettenand. VWP proposera ainsi à ses membres de valoriser leur projet via ses plateformes de communication et son réseau. Page Facebook, newsletter, site Web : les membres de VWP bénéficieront d’une réelle force de frappe.

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter