Actualité

L’Europe creuset du metaverse ?

Est-ce en raison des ennuis que Facebook traverse avec les autorités américaines, toujours est-il que l’Union Européenne semble trouver grâce à Mark Zuckerberg. L’intérêt : un grand marché de consommation, des universités de classe mondiale et une main-d’œuvre très talentueuse. Ainsi le réseau social au pouce a annoncé vouloir créer 10 000 emplois dans l’espace européen afin de développer le secteur du metaverse.  Un domaine qui n’est pas inconnu à Facebook puisqu’il a déjà commencé à tester une nouvelle application de réalité virtuelle pour le travail à distance, qui permet aux utilisateurs d’assister à des réunions sous forme d’avatars d’eux-mêmes grâce à un casque spécial. Et en septembre dernier, Facebook avait déjà alloué 50 millions de dollars pour construire le métaverse, où des entreprises comme Roblox et le fabricant de “Fortnite”, Epic Games, ont déjà commencé à investir.

Employant 58.000 personnes dans le monde, tous métiers confondus, Facebook va donc augmenter ses effectifs d’un cinquième : ce n’est pas une anecdote. L’intérêt est de se diversifier au-delà du contenu qui génère de la publicité en ligne (de plus en plus encadrée) et de préparer l’avenir. Aujourd’hui ce projet digne de la science fiction  est piloté en Californie par Andrew Bosworth, le nouveau directeur de la technologie du groupe. Il s’agit d’un spécialiste de AR et de VR.

« Ce seront les Européens qui le façonneront dès le départ », a annoncé Nick Clegg, le vice-président chargé des affaires publiques de Facebook. « L’Europe est au coeur de notre succès, tout comme l’Europe fait partie du succès des entreprises européennes et de l’économie au sens large. » Il ne reste plus qu’à attendre….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter