Actualité

#Marketing : Reitzel ouvre sa première boutique de marque

Du web au magasin

Reitzel, l’entreprise suisse spécialisée dans la production et la vente de denrées alimentaires (cornichons, sauces, vinaigre, etc.) vient d’ouvrir son tout premier magasin sur son site d’Aigle. Le groupe, fondé il y a 111 ans, propose ainsi un espace entièrement dédié à sa gamme suisse HUGO et autres produits de ses différentes marques.

Après la boutique en ligne, qui rencontre un franc succès avec des commandes issues de toute la Suisse, ce nouveau magasin s’adresse à une clientèle plus locale. Bernard Poupon, Directeur Général de Reitzel, s’en réjouit : « Depuis des années je souhaitais ouvrir ce magasin d’usine, en particulier pour permettre à la population locale, privée, restaurateurs ou commerçants, de mieux faire connaissance avec nos produits et notre entreprise. »

À l’origine prévue pour le printemps, l’ouverture a été reportée en raison du COVID-19. L’ouverture de la boutique coïncide avec un anniversaire. À l’origine, en 1909, le fondateur fabriquait de la moutarde et commercialisait des denrées coloniales. C’est en 1930 qu’est lancée la première production de cornichons au vinaigre, aujourd’hui produit-phare du groupe. Depuis, l’entreprise n’a cessé de développer son assortiment, qui compte aujourd’hui 640 produits différents répartis dans les trois secteurs d’activité du groupe : marques distributeur, Food service (hôtellerie et restauration) et marques retail (grande distribution).

Analyse : Du virtuel au présentiel
Intéressante démarche que cette de cette marque. Confrontée à une forte concurrence, elle a travaillé sa visibilité auprès des consommateurs suisse en lançant notamment la gamme Hugo. Du print, au spot tv, en passant par les réseaux sociaux tout a été entrepris pour mettre en avant la proximité de ces produits. Mais, c’est bien connu, la manière la plus forte en matière de traçabilité est la preuve par l’acte. Quoi de plus fort que d’ouvrir une boutique pour prouver que l’on est un agriculteur local ? Du web au réel, ainsi vont également les stratégies omnicanal. Autre avantage de la boutique, le client est réel et les retours d’expérience sont gratuits. Non, le commerce de proximité n’est pas prêt de disparaître !

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé