Actualité

Media Focus : -7,2% d’investissements publicitaires en avril

L’étude Media Focus nous révèle qu’après la forte croissance du mois publicitaire de mars (+3%), l’avril affiche la tendance inverse: avec une pression publicitaire de 407.2 millions de francs bruts, la baisse enregistrée en avril est de 7.2 pour cent. La quasi-totalité des branches déplorent un recul de leur activité publicitaire comparativement au même mois de l’année dernière. Seules 4 des 23 branches accroissaient leur pression publicitaire (commerce de détail +47.6%, pharmaceutique et santé +22%, télécommunications +2.0%, nettoyage +50.0%).

Mois publicitaire faible – les causes possibles
Le recul de la pression publicitaire en avril est visible sur tous les supports. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce résultat. Par exemple, cette année, Pâques est tombé au début et non à la fin du mois, comme c’était le cas l’an passé. La publicité pour les chocolats de Pâques a donc été décalée (-37%). Le mois d’avril enregistre aussi beaucoup moins d’annonceurs que l’année dernière. Certaines campagnes ciblées à gros budgets sont aussi à mettre en balance: l’exemple frappant, ce sont les annonceurs de groupes d’intérêts politiques qui affichent un net recul de 70 pour cent. Ainsi, des thématiques comme le Gripen et le salaire minimum avaient suscité, l’année dernière, des campagnes publicitaires techniques de grande envergure. On peut aussi penser que le mois d’avril servira d’amorce à une plus grande pression publicitaire en mai.

En avril, l’Orange a pris un goût «salé»
Orange s’appelle désormais Salt. Et pour que tout le monde le sache, Orange l’a annoncé à grand renfort de publicité. La campagne d’image Salt a ainsi pris la tête de la catégorie télécom en termes de budget publicitaire. Loin derrière, avec une pression publicitaire moitié moindre, on trouve la campagne Swisscom Natel Infinity Plus à la deuxième place et, à la troisième place, le Samsung Galaxy S6 Edge. Salt a fait de la publicité sur la quasi-totalité des supports: dans les journaux (26%), les magazines (3%), à la TV (28%), à la radio (4%), au cinéma (4%), sur Internet (8%), par affichage (26%) et dans les espaces publicitaires numériques (1%). Dans le classement des annonceurs, Salt (avec six produits) se trouve à la deuxième place (+133% par rapport à l’an dernier). La première place est toujours occupée par Swisscom (+122%), mais avec beaucoup plus de produits (19). Au total, le secteur des télécommunications affiche une légère croissance de 2,0 pour cent, surtout grâce à l’activité publicitaire de Swisscom et de Salt.

Top 5 des produits du secteur pharmaceutique et santé
Le secteur pharmaceutique et santé enregistre, avec une pression publicitaire de 15.5 millions de francs bruts, une augmentation de 22.2 pour cent par rapport au même mois de l’année dernière. Deux produits contre les blessures liées au sport ont été particulièrement mis en
avant. Comme l’a indiqué la SUVA lors de sa conférence de presse du 14 avril, on déplore aujourd’hui presque deux fois plus de blessures liées à la pratique du jogging qu’il y a 15 ans.
C’est donc naturellement que l’on trouve en tête du classement des produits le Perskindol Classic Gel et le Voltaren Dolo Forte Emulgel. La troisième place est occupée par la nouvelle Aspirine S, dont la publicité vante l’action encore plus rapide. Le produit Scholl Velvet Smooth Express Pedi, qui permet de se débarrasser de la corne aux pieds, atteint la quatrième place. Et à la cinquième place, on trouve le site Web NU3.ch, qui propose de nombreux compléments alimentaires aux personnes soucieuses de leur bien-être physique.

Capture d'écran 2015-05-19 15.12.33

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer