Actualité

PIB vaudois devrait atteindre les +1,2% pour 2019

La révision à la baisse des prévisions du Fonds monétaire international (FMI) témoigne de l’ampleur du ralentissement de la dynamique conjoncturelle. La croissance mondiale pour 2019 est maintenant attendue à 3,0%, contre 3,7% prévus une année auparavant, et s’inscrit à son rythme le plus bas depuis 2010. Lié notamment aux tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis et au manque de dynamisme de la zone euro, ce ralentissement concerne toutes les régions du monde. Pour 2020, le FMI table sur une légère amélioration de la croissance mondiale, à 3,4%. Cependant, cette prévision a également été abaissée (-0,3 point de pourcentage par rapport à il y a une année).

En ce qui concerne la Suisse et le canton, les effets de la faiblesse des marchés d’exportation et le renforcement du franc par rapport à l’euro depuis l’an dernier brident les exportations et freinent les investissements. Cependant, ces effets sont en partie contrebalancés par la bonne tenue des branches actives sur le marché intérieur. Ainsi, les prévisions de la croissance vaudoise pour 2019 ont certes été revues à la baisse, de 2,1% il y a une année à 1,4% actuellement, mais le scénario reste loin de celui d’une croissance nulle ou de celui d’une récession. Les prévisions pour le canton sont proches de celles pour l’ensemble de la Suisse, soit +1,2% pour 2019 et +1,4% pour 2020. Toutes les données ont été corrigées des effets des grandes manifestations sportives internationales.

En ce qui concerne les branches, la chimie-pharma ainsi que la construction et l’hôtellerie-restauration pourraient afficher, cette année comme l’an prochain, une croissance marquée (au-delà de +2%). Une croissance modérée (entre +0,5% et +2%) est attendue en 2019 et en 2020 dans les services aux entreprises et les activités immobilières, dans les services financiers ainsi que dans les services publics et parapublics.

Dans les transports et les télécommunications, une légère accélération est prévue, avec une progression modérée (entre +0,5% et +2%) de l’activité en 2020 après une stagnation en 2019 (évolution entre -0,5% et +0,5%). À l’inverse, dans l’industrie des machines et l’horlogerie, une croissance marquée cette année pourrait céder la place à une croissance modérée l’an prochain. De même, un ralentissement est attendu dans le commerce, avec une croissance modérée en 2019 et une stagnation en 2020.

PIB vaudois – 2019

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer