Actualité

Rhône FM, 2e radio la plus “sympathique” de Suisse

Etude sur les radios réalisée par Publicom

Cette année, Publicom a examiné 172 marques médiatiques en fonction de leur attrait qualitatif auprès du public. Il s’agit notamment de 49 marques de radio pour lesquelles une première analyse est disponible. En plus des dimensions qualitatives telles que la crédibilité, la pertinence de l’information ou la valeur de divertissement, les auditeurs des différentes stations évaluent également leur valeur de sympathie. La radio SRG rhéto-romane, qui a été incluse pour la première fois dans l’étude, s’est immédiatement hissée en tête du classement de la sympathie. La deuxième place est revenue à Rhône FM, une station de radio privée de Suisse romande, qui a dépassé la lauréate de l’an dernier, Radiofr de Fribourg, bilingue et sympathique.

Rhône FM a également obtenu des scores élevés dans la catégorie crédibilité avec la note la plus élevée de toutes les stations de radio privées. Une catégorie où La Première (RTS) obtient la meilleure note suisse.

SRF Musikwelle et le GRRIF les plus “divertissantes”
Une dimension centrale de la qualité de la radio est également la valeur de divertissement, puisque les stations de radio sont généralement choisies en raison de leur offre musicale. Ici, deux stations de radio qui se positionnent tout à fait différemment occupent les premières places. Le diffuseur de musique folklorique SRF Musikwelle et la radio de musique alternative GRRIF du canton du Jura sont en tête du classement des marques de la SSR et des radios privées en matière de divertissement.

Utilisation stable de la radio
Au printemps 2019, 83% des Suisses adultes ont écouté au moins une émission de radio sur une période de trois mois. Par rapport à l’année précédente, ce chiffre a légèrement diminué (-1%). La radio touche ainsi plus de personnes en Suisse que les journaux imprimés (78%), les médias sociaux (57%), les magazines (56%) ou le cinéma (30%).

Avec mediaBrands, Publicom détermine chaque année la performance des marques médiatiques au sein de la population suisse. Les données sont utilisées, entre autres, pour la planification qualitative des médias. L’enquête de 2019 a été réalisée en mai et en juin et est basée sur un échantillon représentatif de 4 839 personnes âgées de 15 à 79 ans. Le taux d’erreur statistique est le suivant +/- 1.4%.

Tags
Voir plus

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer