Actualité

Sept mook de nouveau autorisé dans les établissements publics suisses, comme le reste de la presse écrite

Sept.ch SA, la société éditrice du site de slow journalisme sept.info et de Sept mook, le seul magazine-livre de Suisse, a pris acte du nouveau plan de protection sous Covid-19 pour l’hôtellerie et la restauration édicté par GastoSuisse vendredi 29 mai dernier. Et elle s’en réjouit.

Ce nouveau plan corrige en effet l’une des aberrations du précédant plan de lutte contre la propagation de la pandémie: l’exclusion de Sept mook, comme de l’ensemble de la presse écrite, des établissements publics suisses.

Pour rappel, Sept.ch SA a lancé l’alerte le 12 mai dernier sur cette décision arbitraire par voie de communiqué de presse. GastroSuisse, la faîtière des restaurateurs et hôteliers helvétique, s’était alors justifié en expliquant que le papier pouvait potentiellement être l’un des vecteurs du virus, s’appuyant sur les recommandations de la Confédération. Des recommandations qui ont provoqué un tollé.

Dès le vendredi 6 juin, Sept mook ainsi que les journaux et les magazines pourront donc retrouver leur place dans les cafés, restaurants et hôtels helvétiques. Sept.ch SA espère que la prise de position raisonnable de GastroSuisse inspirera les associations de médecins, dentistes ou encore de coiffeurs… à aller dans la même direction.

L’interdiction des journaux et magazines dans leurs salles d’attente a des conséquences graves pour les médias helvétiques qui traversent une crise profonde depuis le début de la pandémie et la chute de leurs revenus publicitaires.

 

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter