Actualité

5 artistes vont exposer dans les locaux de freestudios

Un studio de production qui accueille des artistes, c’est possible dans les vastes locaux de freestudios. Du 3 septembre au 3 octobre 2020, cinq artistes de la galerie Art Bongard exposeront leurs oeuvres. Le vernissage se tiendra le 3 septembre prochain, de 15h à 21h au 3 rue Gourgas, 1205 Genève.

Think utopia est un duo de jeunes photographes, dont l’atelier est niché entre les sommets enneigés des Alpes et les brumes du lac Léman. Fruit de l’union entre une architecte d’intérieur et un architecte, tous deux percevant l’image comme une usine à rêves. L’univers photographique de Think Utopia est un appel à l’imaginaire. Ici, tout n’est pas acquis mais suggéré. La philosophie consiste à capturer le moment où la poésie du réel s’échappe et où l’atmosphère d’un lieu émane d’une partie du tout.

Christiane Grimm a étudié le dessin et la peinture à Bâle. Elle découvre ensuite le médium photographique dont elle explore en profondeur la technique du noir et blanc. Sa recherche artistique s’oriente alors vers la figure humaine et le corps. Elle interprètera successivement les objets, les paysages et les sites urbains en choisissant de porter son attention sur la qualité de la lumière. Pour enrichir sa vision et approfondir ses recherches sur la lumière, la matière et la couleur, elle développe une collaboration avec le physicien Libero Zuppiroli, professeur et chercheur à l’EPFL, ces recherches vont l’amener à photographier des objets transparents et usuels destinés à être jetés après emploi. Grâce au jeu avec certaines particularités de la lumière, elle les recycle et tente de les sublimer.

Adrien Sgandurra a fait des études cinématographiques à l’Université de Montréal, et s’est diplômé à l’ÉCAL (Lausanne) en 2019. Par la vidéo, la photographie et l’archive il explore les nouvelles technologies, l’intelligence artificielle, le Big Data et questionne les notions de progrès et de civilisation. Il met en perspective ces nouvelles avancées avec l’humain, le primitif, notamment en s’intéressant à l’archéologie. En observant les flux et les interactions, il documente l’altération du paysage et du monde qui en découle. Appliquer la dualité entre nature et culture lui permet de mieux appréhender ce qui définit l’Homme.

Mireille Fulpius  est diplômée de l’Ecole Supérieure d’Art Visuel de Genève. Son travail est directement inspiré de la nature. Artiste complète : elle créé des oeuvres monumentales et naturelles qu’elle dispose en plein air, ses installations de land’art sont spectaculaires et enchantent le public. Elle propose aussi des encres, des peintures et des sculptures, mélangeant le bois, l’encre de chine, le bambou et l’huile d’une manière délicate et épurée.

Dans la série #Untitled Alexandra Devaux explore les potentialités expressives et narrative du matériau résine. S’entrecroisent sur des surfaces qui ne sont retenues par aucun cadre, espace vécu et espace imaginaire, réalité nette et irréel flouté. Ce sont des réminiscences d’images, des bribes de mémoire diffuse qui sont ainsi révélées et captées dans des mouvements fluides. La matière est à la fois le reflet et la source de la lumière, captant le reflet du spectateur sur la surfaces. Sortes d’instantanés de mémoire, ces paysages imaginaires, en apesanteur, semblent alors flotter sous nos yeux.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer