Actualité

C’est en novembre que la pression publicitaire aura été la plus forte en 2021

Le marché publicitaire se montre performant avec CHF 816,9 millions bruts au mois de novembre. Comme les années précédentes, le mois de novembre, boosté par les affaires de la période précédant les fêtes de fin d’année et le Black Friday, est le mois le plus performant en termes de publicité. Comparé à 2020, une année faible sur le plan publicitaire, cela signifie une forte augmentation de 49,4%, et même par rapport à 2019, on observe une nette augmentation (+29,6%). Cette reprise se reflète également dans la valeur YTD (+13,1%).

19 branches en progression
Les plus fortes augmentations sont enregistrées dans les branches ayant eu le plus de difficultés l’année passée en raison du coronavirus. Le grand gagnant est la branche “Manifestations” avec une augmentation de 236,4%. Le secteur “Loisirs, gastronomie et tourisme” est également un grand gagnant du mois de novembre (+144,3%).

Mais il y a aussi les “Services2 (+100,4%) les “Médias2 (+96,6%), l’”Energie” (+94,5%) et “Mode et Sport” (+92,5%) qui se réjouissent de très bons chiffres.

L’année publicitaire 2021 présente une image positive pour presque tous les secteurs. YTD, à l’exception “d’Initiatives et Campagnes”, toutes les branches ont pu augmenter leur pression publicitaire. Les plus fortes augmentations ont été enregistrées dans les branches “Mode et Sport” (+27,3%), “Energie” (+25,2%) et 2Cosmétiques et Soins du corps” (+21,4%).

Seul le secteur Nettoyage a diminué en novembre
Le secteur “Nettoyage” (-8,9%) réduit sa pression publicitaire en novembre. Il continue cependant à augmenter (+11,2%) YTD.

La légère réduction (-0,5%) du secteur “Initiatives et Campagnes” dans la perspective YTD ne s’explique ni par des campagnes économiques ni par des campagnes politiques. Celles-ci se situent au-dessus ou autour du niveau de l’année précédente. Ce mois-ci, par exemple, la campagne «Non à la loi Covid» a de nouveau manqué de peu le top 10 et s’est retrouvée à la 11e place. C’est plutôt sur les campagnes d’utilité publique que la pression publicitaire a diminué en 2021. La plus forte réduction absolue est enregistrée par Santé et Sport, dont fait partie la campagne sur le coronavirus de l’OFSP (-26,4%), suivie par Dons, aide, prévention de la violence (-18,4%), Travail, droit, formation (-42,1%) et Protection des animaux (-32,0%). Seule la protection de l’environnement reste au niveau de l’année précédente et le segment Sécurité et Transport progresse même légèrement (+14,2%).

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé