Actualité

Colegram conçoit une campagne de street marketing pour Foyer Handicap

Aux quatre coins du canton de Genève d‘énigmatiques phylactères bleus en polystyrène ont été dispersés dans les rues et les parcs ces derniers jours. Ils contiennent des messages aussi troublants que déstabilisants, dont l’objectif est de sensibiliser les Genevois aux préjugés liés au handicap. Ce dispositif a été conçu et mis en place par l’agence colegram dans le cadre du 50e anniversaire de la Fondation FoyerHandicap, pour bousculer les a priori du grand public.
« Dis Maman, est-ce que le monsieur il est contagieux? », « Dis Papa, tu ferais quoi si j’étais comme ça ? ». Comme sorties de la bouche d’un enfant, ces questions brutales ont flotté dans l’air ce week-end, révélant « à haute voix » ce que les adultes n’oseraient jamais dire en société. Rédigées grâce à une réflexion collaborative entre les résidents de la Fondation et l’agence colegram, les accroches ont permis d’interpeller plusieurs milliers de passants sur lesstéréotypes auxquels se retrouvent trop souvent confrontés les personnes en situation de handicap – visible et invisible –.
Afin de pousser plus loin l’action, plusieurs membres de Foyer Handicap se sont également rendus ce samedi 25 mai dans différents lieux à forte affluence, tels que la place du Marché à Carouge ou encore la promenade du Parc des Bastions, munis de phylactères. La démarche leur a permis d’instaurer un dialogue constructif avec les passants sur des thématiques variées comme l’intégration, le travail, la mobilité ou le vote, mais aussi de faire parler leur vécu.
Cette action à mi-chemin entre street et guérilla marketing fait suite à plusieurs semaines d’une campagne multicanal riche en émotions.

 

Tags
Voir plus

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close