Actualité

Et si les marques étaient le meilleur moteur en matière d’inclusion?

Wunderman Thompson,une agence de global marketing du groupe WPP, a publié “Inclusion’s New Wave“, un rapport sur les tendances mondiales soulignant les forces motrices de la prochaine vague d’inclusion. Le rapport révèle le rôle puissant que les marques peuvent jouer en plaçant l’inclusion au cœur de leur activité, dans le storytelling, le design et sur le lieu de travail, en créant de l’authenticité et en reflétant la vie telle qu’elle est vécue. Grâce à des recherches approfondies, Wunderman Thompson Intelligence a identifié les tendances clés de l’inclusion qui sont en hausse, ainsi que 10 actions que les marques et les entreprises authentiquement inclusives peuvent prendre, du bureau au Metaverse, pour se montrer à la hauteur de leur public.

82 % des personnes interrogées dans le cadre de l’étude estiment que les actions en faveur de l’inclusion et de l’égalité devraient être intégrées dans l’ensemble de l’entreprise, et 63 % sont plus susceptibles d’acheter auprès de marques qui font plus d’efforts pour représenter des personnes comme elles. Les clients récompenseront les marques qui s’engagent en faveur de l’inclusion, 66 % des personnes interrogées s’accordant à dire qu’elles sont plus enclines à acheter auprès d’entreprises qui s’expriment sur les questions d’égalité et d’inclusion, et 60 % d’entre elles estimant que les marques qui ne s’engagent pas en faveur de l’inclusion perdront toute pertinence.

L’étude met également en lumière les questions qui se posent dans une ère en mutation rapide, comme la manière dont les marques doivent désormais pivoter pour s’assurer qu’elles construisent des espaces numériques sûrs, accessibles, inclusifs et démocratiques (82 % de ceux qui ont entendu parler du métaverse pensent que les entreprises doivent faire des efforts particuliers pour s’assurer que les univers numériques sont accessibles à tous). D’autre part, 83% sont d’accord pour dire que les marques ne devraient pas utiliser les espaces numériques comme une excuse pour éviter de fournir des espaces accessibles dans le monde réel.

Marie Stafford, directrice mondiale chez Wunderman Thompson Intelligence et rédactrice en chef de “Inclusion’s New Wave”, déclare : “Les entreprises et les marques n’atteindront pas leur but si elles n’embauchent pas, ne collaborent pas avec et ne soutiennent pas les groupes marginalisés. Les événements récents ont intensifié les inégalités existantes et la conversation mondiale prend de l’ampleur, mais cette nouvelle étude montre à quel point les consommateurs veulent voir des actions plus inclusives de la part des marques. Celles-ci ont un rôle puissant à jouer dans la construction d’un monde véritablement inclusif, et celles qui en tiennent compte peuvent offrir une authenticité et mieux refléter le monde réel, et à leur tour, en récolter les fruits.”

Les principales tendances en matière d’inclusion qui sont en hausse :

  • Le storytelling intersectionnel : La diversité à l’écran et derrière la caméra façonne une nouvelle ère de narration inclusive.
  • Entrepreneurs inclusifs : Les entrepreneurs issus de communautés mal desservies innovent pour eux-mêmes.
  • Conception inclusive de masse : Les produits et services accessibles font leur entrée dans le grand public, les marques visant la distribution de masse.
  • Méta-inclusion : À mesure que nous créons de nouveaux mondes virtuels, les marques ont une occasion sans précédent d’intégrer l’inclusion, l’accessibilité et l’équité dès le départ.
  • Repos révolutionnaire : Épuisées de se battre constamment pour leur cause, les communautés marginalisées se donnent la permission de se concentrer sur le repos.

Josh Loebner, responsable mondial du design inclusif chez Wunderman Thompson, a commenté l’événement : “Poussée par une série de facteurs externes, la prochaine vague d’inclusion est à nos portes. Mais le voyage ne fait que commencer, et il existe une énorme opportunité pour les marques de proposer de meilleurs produits, espaces et expériences en plaçant l’inclusion au cœur de leur activité pour s’assurer qu’elles restent pertinentes et captent à la fois l’attention et le pouvoir d’achat des consommateurs.”

Des vignettes d’entreprises brisant les barrières de l’inclusion apparaissent tout au long de l’étude, qu’il s’agisse d’une marque de lingerie qui a démocratisé le désir parmi la communauté des handicapés et des personnes de plus de 50 ans, de mouvements mettant en lumière la santé mentale des hommes ou d’histoires de sanctuaires numériques permettant aux segments des communautés inclusives d’être eux-mêmes. Il décrit les tendances émergentes en matière d’inclusion, la manière dont l’inclusion affecte le développement des produits, la dynamique du lieu de travail et les résultats financiers, et comprend des témoignages de personnes du monde entier ayant un spectre complet d’identités sur les défis et les avantages de l’inclusion.

Quid des médias ? 
Wunderman Thompson a également étudié la représentation dans les médias tels que la télévision et le cinéma. Parmi les groupes qui se sentent le plus sous-représentés, 46 % des personnes neurodiverses interrogées déclarent qu’il n’y a pas assez de personnages à l’écran qui partagent leurs caractéristiques ; viennent ensuite 45 % des personnes handicapées, 42 % des personnes ayant des problèmes de santé mentale, 35 % des personnes LGBTQ+ et 35 % des personnes âgées de 60 ans et plus, et 32 % des groupes raciaux sous-représentés.

Le rapport est entièrement accessible, Wunderman Thompson ayant travaillé avec des experts en accessibilité qui ont utilisé plusieurs outils de mesure de l’accessibilité pour identifier les problèmes de convivialité. Par exemple, les experts ont déployé des vérificateurs de contraste des couleurs pour vérifier la palette de conception, afin d’aider les lecteurs souffrant de déficience visuelle à distinguer clairement les textes des arrière-plans ; la police de caractères adoptée – FS Me – a été recherchée et développée par l’organisation caritative Mencap afin d’améliorer la lisibilité pour les personnes ayant des difficultés d’apprentissage ; et des légendes et du texte alt. descriptif ont été ajoutés à toutes les images, diagrammes et graphiques essentiels pour permettre aux lecteurs.

Inclusions-Next-Wave

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter