Actualité

#Etude Datatrans : le commerce en ligne prend le pas sur le commerce de détail

Le coronavirus a brutalement freiné le commerce stationnaire et a déclenché un boom des investissements dans l’e-commerce en très peu de temps. Jusqu’à présent, il était difficile de savoir si cette tendance allait se poursuivre. Les consommateurs vont-ils repenser leurs vieilles habitudes et modifier durablement leur comportement d’achat ? Un « oui » clair ressort du dernier Commerce Report Suisse. Selon les résultats de l’étude, on parle même d’un changement d’époque dans le commerce.

« Si un détaillant stationnaire ne suit pas dès maintenant le mouvement numérique, le monde des offres en réseau lui échappera », c’est ainsi que le professeur Ralf Wölfle, directeur de l’étude, résume son enquête. « Les habitudes d’achat ancrées depuis de nombreuses années se sont effondrées : les consommateurs d’aujourd’hui apprécient la liberté de décider en fonction de la situation s’ils veulent faire leurs achats eux-mêmes ou se faire livrer les produits. » L’enquête qualitative comprend 30 fournisseurs suisses en ligne et multicanaux qui façonnent le marché, tels que Brack, Pfister, Migros et Coop.

Un degré de flexibilité élevé exige une vue d’ensemble
La flexibilisation des habitudes d’achat est également perceptible chez Datatrans, partenaire de l’étude et prestataire de services de paiement : « Proposer l’offre des commerçants stationnaires en ligne dans les plus brefs délais et rendre les plateformes existantes encore plus performantes grâce à des fonctionnalités intelligentes ont marqué l’année de la pandémie », déclare Urs Kisling, membre du conseil d’administration de Datatrans. « Les entreprises se mettent en réseau, les offres fusionnent. Ceux qui gardent un œil sur la situation dans son ensemble remportent la partie. »

L’innovation naît de l’incertitude
Dans le monde des offres en réseau, l’état d’esprit et les méthodes de travail des entreprises qui ont fait leurs preuves dans le domaine numérique sont particulièrement recherchés. Contrairement aux fournisseurs traditionnels, elles connaissent bien les conditions instables du marché. En conséquence, elles sont ouvertes au changement et recherchent constamment l’innovation. En outre, ces entreprises sont aidées par leur forte volonté d’échanger des idées avec des partenaires externes et des concurrents, et d’essayer de nouvelles choses.

Les places de marché en ligne, la vente directe par les fabricants et les réseaux sociaux poursuivent leur essor
Dans les années à venir, les participants à l’étude voient les places de marché en ligne du côté gagnant. Trois quarts des répondants s’attendent à gagner de nouvelles parts de marché. Les grandes marques continueront à miser sur la vente directe à l’avenir ; les distributeurs et les marques en particulier devront réévaluer leur coopération. Le rôle des réseaux sociaux va également changer dans l’e-commerce : à l’avenir, une part importante des commandes en ligne pourrait provenir des réseaux sociaux ou des blogs d’influenceurs.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé