Start-up

GovFaces : L’intéraction entre la politique et les citoyens

45418BFL’émergence des réseaux sociaux et des nouvelles technologies a profondément changé la relation que les marques entretiennent avec les consommateurs qui peuvent, comme nos lecteurs le savent, s’impliquer et donner leur opinion. A l’occasion de cette rentrée, il m’a semblé important de voir comment cette « révolution des attentes » affecte aujourd’hui les relations des citoyens avec leurs élus, et donc de vous présenter une application innovante dans le domaine de la politique.
Pour la société GovFaces basée dans le Canton de Genève, la réponse à cette question va passer par un accès facilité à la vie politique, grâce à une plateforme de type social media qui favorise les interactions de qualité avec les représentants des citoyens.

Logo 13151173083_018c5e4593_o

Genèse d’un projet
L’histoire de GovFaces est unique. C’est en 2011, au Mexique, que Daniel Gomez Iñiguez en a l’idée originale, qu’il a ensuite « importée » en Suisse en mai 2012 suite à la rencontre au Symposium de St-Gall entre Daniel et Jon Marc Walls, actuel CEO de l’entreprise. Avec l’aide d’une équipe basée à Genève (Alexis Bourgeois, Connor Sattely puis plus tard Tudor Mihailescu) et Malaga (Javier Hernandez, Juan Manuel Olea et Juan Leandro Del Viejo), l’idée a été retravaillée.
GovFaces est une plateforme social media innovante permettant aux politiciens de développer des relations avec leurs électeurs et d’améliorer leur notoriété. La plateforme a été par ailleurs conçue aussi pour intégrer les levées de fonds destinées au financement des campagnes.

Faciliter les interactions de qualité et l’accès à la politique
Pour l’équipe de GovFaces, les réseaux sociaux, adoptés progressivement par les politiciens depuis quelques années, ont permis d’améliorer leur visibilité et la perception de leur engagement. Des réseaux comme Facebook, Twitter, LinkedIn, Youtube ou Pinterest n’offrent toutefois pas suffisamment de possibilités d’interaction de qualité sur les questions politiques. Selon des études menées par la société, 13% des utilisateurs s’attendent à trouver une proportion suffisante d’informations sur des pages débordant d’insultes, de spams et de commentaires hors-sujet. Pour répondre à ce problème, la start-up a mis au point un mécanisme simple permettant de communiquer de manière interactive avec une grande audience.
La solution développée par GovFaces répond à une deuxième problématique-clé pour le monde politique : le besoin de lever des fonds pour financer les campagnes. Constatant l’essor considérable du financement par micro-donations lors des dernières élections, la start-up souhaite proposer une plateforme permettant de recevoir des dons pour des campagnes électorales, et ce de façon simple et transparente.
Le CEO de GovFaces, Jon Marc Walls, est optimiste. Un premier prototype de la plateforme a été lancé en mars à l’occasion des élections européennes. Une cinquantaine de députés et un nombre équivalent de candidats se sont inscrits et ont commencé à l’utiliser. Forte de son ADN suisse, GovFaces va poursuivre son développement et montrer la voie en matière d’innovation appliquée à la politique.

 

Tags
Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer