Actualité

Mediapulse obtient l’accord de la branche des médias pour lancer son étude Online Data

Les sociétés médiatiques CH Media ,avec ses partenaires NZZ Mediengruppe et Watson, Ringier, SRG SSR et TX Group ont approuvé le concept de recherche sur l’utilisation des médias en ligne élaboré par Mediapulse et en assurent le financement de départ. La mise en œuvre de Mediapulse Online Data peut donc commencer.

Genèse du projet
La branche suisse des médias demande depuis longtemps la mise en place d’une recherche moderne sur l’audience des médias et des campagnes de publicité en ligne et, avec elle, la création d’une plateforme de données à la disposition de toute la branche et répondant aux exigences découlant de la convergence des médias. Fin 2019, les acteurs du marché se sont accordés pour confier la future recherche en ligne suisse à Mediapulse, qui prendra ainsi le relais de Net-Metrix SA dès le début de 2021.

Mediapulse a déjà présenté un concept global relatif à la recherche en ligne aux acteurs média cité plus haut. Ces derniers ont jugé que ce concept repose sur des bases méthodologiques solides et que le calendrier de mise en œuvre est réaliste. C’est pourquoi, la branche s’est engagée à en assurer le financement de départ pour la première phase. Les associations ASA, LSA, IAB, IGEM et d’autres soutiennent également le projet. Le marché suisse des médias exprime ainsi clairement sa volonté d’ouvrir solidairement un nouveau chapitre de l’histoire des études d’audience.

Après la radio, la télévision… le web
Mediapulse est déjà chargée, en tant qu’organisation de branche, de collecter les données d’audience des programmes de radio et de télévision en Suisse. Elle était donc bien placée pour créer des synergies en matière de recherche et proposer ainsi des solutions économiques, sans pour autant sacrifier la qualité. Travaillant selon des critères scientifiques et en toute indépendance, Mediapulse est soumise à la surveillance du DETEC (OFCOM).

L’objectif de Media Online Data
Avec Mediapulse Online Data, les prestataires en ligne suisses auront la possibilité de quantifier le trafic et l’audience de leurs sites Web, apps et offres de streaming, ainsi que de les structurer selon des critères de contenus, d’ordre technique ou relatifs aux personnes. Les données seront collectées selon une méthode uniforme, fiable et traçable et seront ainsi garantes de transparence, de comparabilité et de concurrence loyale sur le marché en ligne suisse. De plus, tourné vers l’avenir, le système prévu permettra de développer également la mesure des campagnes de publicité.

Une recherche commune à toute la branche est le premier pas vers un renforcement du marché suisse des médias face aux géants internationaux du Web, fermés jusqu’ici à toute comparaison transparente des données de marché.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch