Start-up

Une nouvelle dynamique pour l’innovation suisse

L’année 2016 a été une année clé pour les acteurs de l’innovation suisse. Selon le Swiss Venture Capital Report 2017, publié en janvier par Startupticker.ch et la SECA (Swiss Private Equity and Corporate Finance Association), 909 millions de francs suisses ont été investis dans nos startups, un montant record qui a crû de 35% par rapport à l’année précédente.

La dynamique constatée en 2015 se confirme en Suisse romande, et de la plus belle des manières. Le Canton de Vaud se classe en tête en accueillant plus de la moitié des sommes investies. Genève progresse aussi avec un nombre de levées de fonds en forte augmentation.

La numérisation booste les investissements ICT
Avec une augmentation de 110% des capitaux investis, ce sont les startups actives dans les technologies de l’information (ICT) qui progressent le plus, un domaine dont l’attrait se renforce de jour en jour avec la digitalisation de l’économie. On trouve parmi elles des entreprises de logiciels B2B, nombreuses en Suisse, telles que la scale-up (entreprise à forte croissance) vaudoise Nexthink ou la startup genevoise SonarSource spécialisée dans le contrôle en continu du code informatique. On y retrouve aussi des startups dont les produits soutiennent la numérisation de secteurs traditionnels, tels que l’agriculture, la finance ou la logistique : c’est le cas par exemple de BestMile, Gamaya ou SwissPay. La première est bien partie pour réinventer la mobilité publique en milieu urbain, la seconde met au service des agriculteurs des moyens sans précédent pour optimiser leurs cultures, et la dernière a développé une solution permettant de monétiser le contenu des médias en ligne.

Lors du Startupticker Brunch Lausanne organisé en janvier à la CVCI, la présentation de cette étude a aussi permis de découvrir où la Suisse se situe par rapport au reste de l’Europe. En comparant les résultats suisses de cette année à ceux de l’European Venture Capital Report, réalisé par la plateforme dealroom.co, on découvre que notre pays se positionne en 6e place derrière la Suède, une référence. Autre enseignement, dans cette comparaison, la ville de Lausanne se classe en 6e place derrière Berlin et Tel Aviv. Forte de son dynamisme, la grande ville vaudoise abrite aujourd’hui, par exemple, un cluster du drone à caractère commercial, composé de l’association faitière chapeautant le développement mondial de la branche, la Global UTM Association, et de jeunes acteurs mondialement connus tels que Flyability, Sensefly, Pix4D ou OpenStratosphere.

Des événements pour préparer l’avenir
Si ces résultats sont particulièrement encourageants, il est important de les entretenir, et de préparer l’avenir qui annonce de nombreux défis humains, sociaux et technologiques. Pour cela, les entrepreneurs pourront compter sur des évènements prometteurs prévus ces prochaines semaines. L’EPFL aura accueilli fin janvier les Applied Machine Learning Days. Cet événement, organisé par Marcel Salathé, professeur associé en sciences de la vie, en informatique et en système de communication à l’EPFL, portera sur une thématique centrale cette année : l’Intelligence Artificielle et le machine learning appliqués à des domaines concrets comme la santé. Février sera ponctué par deux journées phares : les OpenFood Hackdays (10-11 février), organisés avec Engagement Migros, qui inciteront les participants à réfléchir à l’avenir de l’alimentation. Et il y aura aussi l’incontournable conférence Lift, début mars à Genève.

Tags
Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer