Actualité

Weez.ch : une nouvelle place de marché B2B à vocation B2C

De son parcours de responsable marketing dans l’univers du marketing et de l’édition, Patric Bernheim a notamment retenu l’importance de la compréhension du consommateur final et la vertu de l’agilité pour s’adapter à toute évolution du marché. C’est ce qui l’a amené à lancer une place de marché mettant en relation des entreprises prestataires avec les collaborateurs d’entreprises. Une approche B2B à vocation B2C qui n’est pas si courante…

Vous venez de lancer votre plateforme Weez.ch, cette date a-t-elle un lien avec la fin du semi-confinement ?
Absolument. Bien que le site ait été prêt, dès le 1er mars, j’ai dû me résoudre à le lancer après la fin du confinement.

Une crise est toujours signe d’opportunités. Votre projet qui mise sur la relation entre des entreprises locales avec un public qualifié est finalement totalement dans l’air du temps.
Lorsque j’ai imaginé cette place de marché, le but était de proposer aux entreprises et leurs collaborateurs, de me laisser trouver des prestataires dont les produits et services pourraient les intéresser  avec notamment des avantages à la clé.
Bien que certains départements traitent déjà avec des prestataires, cette relation B2B ne bénéficie pas directement les collaborateurs.
Par exemple une imprimerie qui travaille avec une entreprise pourrait aussi se charger des impressions de projets privés des collaborateurs. Aujourd’hui dans le contexte post-Covid, cette approche se converti également en un cercle vertueux puisque cette mise en relation permet d’obtenir de meilleurs prix pour les employés tout en aidant les entrepreneurs et commerces locaux à s’ouvrir à de nouveaux marchés.

En quoi vous différenciez-vous des plateformes qui proposent des promotions ou des services à prix cassés ? 
Nous nous plaçons plutôt dans une logique de la marque employeur qui recommande des services ou des entreprises auprès de ses collaborateurs. Weez.ch veut rendre les relations fournisseurs transparentes et non les fragiliser.

Quel est votre business modèle ? 
Pour les entreprises et leurs collaborateurs, l’inscription à la plateforme Weez.ch est gratuite.  Et nous nous assurons que le lien avec elles soit bien réel.  Un système d’abonnement annuel et/ou de pub est proposé aux prestataires. Un pourcentage de toute transaction peut également être prélevé par la plateforme en fonction de l’activité proposée.

Sur combien de prestataires pouvez-vous déjà compter ?
Une centaine de prestataires dans dix secteurs sont déjà enregistrés. Notre objectif est d’arriver à 300 d’ici la fin de l’année et 500 entreprises utilisatrices pour environ 5’000 employés.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter