Non classé

Les investissements publicitaires du 1er trimestre 2021 sont inférieurs de 40% à ceux de 2019

Données Media Focus

Mi-mars 2020, les premiers effets de la crise du coronavirus commençaient à se faire ressentir sur le marché publicitaire suisse. En mars 2021, un an plus tard, si l’on a retrouvé l’augmentation habituelle par rapport à janvier (+48,5%) et février (+38,0%), comme déjà observé sur le troisième mois des années précédentes, le marché publicitaire suisse reste en retard de 433,3 millions de francs bruts sur les résultats de l’année dernière (-2,3%).

Le premier trimestre enregistre ainsi une baisse de 19% par rapport aux valeurs de 2020, et même de 40% par rapport à celles de 2019.

Le secteur Automobile, un acteur clé de la publicité malgré l’absence de salons
En mars 2021, encore une fois, le secteur automobile n’a pas pu profiter des campagnes publicitaires liées aux salons de l’auto. L’année dernière, cela a entraîné un recul de 41,1% par rapport à l’année précédente. En mars 2021, le secteur est en revanche parvenu à renforcer significativement sa pression publicitaire, avec une progression de 36,1% qui le ramène à un niveau similaire à celui des années précédentes. Le secteur a par ailleurs placé deux de ses produits dans le Top 10, deux campagnes provenant du concessionnaire AMAG et mettant l’accent sur la publicité Out-of-Home.

Dans le secteur des produits tabagiques aussi, la pression publicitaire a augmenté en mars. Tandis qu’en mars 2020, il faisait déjà partie des rares secteurs à accroître sa présence publicitaire (+24,2%), sa pression publicitaire a même bondi de 173,2% en mars de cette année. Le principal moteur de cette explosion est la campagne pour le système de tabac chauffé IQOS de Philip Morris.

Le secteur construction, industrie et ameublement est le dernier à avoir enregistré une augmentation de pression publicitaire supérieure à 20% en mars 2021 (+22,5%).

6 secteurs enregistrent une baisse supérieure à 20%
Alors que le secteur loisirs, gastronomie et tourisme était encore au sommet du podium l’année dernière, il doit cette fois se contenter de la dixième place, crise oblige. Après un recul de 40% l’année dernière, le mois de mars 2021 affiche cette fois une baisse de 22,4%. L’allègement des mesures décidé au mois d’avril pourrait apporter un certain soulagement à l’ensemble du secteur.

Le secteur finance a quant à lui vu sa pression publicitaire diminuer de 33,8% en mars 2021. Cette tendance s’observe dans l’ensemble des groupes de produits, des placements à la prévoyance. La publicité pour les produits de base s’en tire quant à elle à relativement bon compte (-9,6%).

Les secteurs dont la pression publicitaire a baissé de plus de 20%
on trouve également les secteurs transports en commun (-58,1%), manifestations (-48,1%), médias (-34,0%) et services (-25,7%).

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch