Actualité

Marché du travail : Les “Z” se déclarent fidèles à leurs employeurs

La majorité des employés en Suisse peut tout à fait envisager travailler plus de cinq ans pour le même employeur, et cela est valable aussi bien pour la plus jeune génération active sur le marché de l’emploi que pour les travailleurs plus âgés. On constate des différences entre tranches d’âge ou entre sexes lorsqu’il est question du salaire ou de l’importance de l’équilibre vie professionnelle-vie privée. C’est ce que montrent les résultats de l’étude sur le marché de l’emploi 2019 menée par JobCloud en collaboration avec l’institut LINK.

9 travailleurs sur 10 (86 %) sont prêts à travailler pendant cinq ans ou plus pour le même employeur. La génération Y et les baby boomers sont même légèrement plus disposés à envisager cette possibilité avec respectivement 95 % et 89 %, contre 76 % pour les travailleurs de la génération Z, c’est-à-dire les jeunes de moins de 24 ans. Cela contredit le préjugé courant selon lequel les plus jeunes employés seraient moins loyaux envers leur employeur et que leurs choix de carrière seraient plutôt influencés par les projets pouvant être intéressants pour eux que par l’entreprise en elle-même.

L’équilibre vie professionnelle-vie privée plus important que la carrière
L’étude JobCloud sur le marché de l’emploi 2019 a mis en lumière des différences marquées au sujet de l’équilibre vie professionnelle-vie privée. En effet, les employés de plus de 35 ans y accordent bien plus d’importance qu’à leur carrière (78 %). Les plus jeunes y accordent certes aussi de la valeur (69 %), mais ils misent plus sur leur carrière : 59 % des sondés de la plus jeune tranche d’âge considèrent la carrière comme très importante. Toutes tranches d’âge confondues, 76 % des personnes interrogées estiment qu’un bon équilibre vie professionnelle-vie privée est particulièrement important alors que seuls 43 % en disent autant de leur carrière. La carrière a donc tendance a être sacrifiée au profit de l’équilibre entre vie professionnelle et privée.

Les hommes veulent un salaire élevé, les femmes le lieu de travail idéal
Quand il est question de l’emploi idéal, il existe aussi des différences entre hommes et femmes : au cours du processus de candidature, les hommes accordent plus d’attention au salaire que les femmes (54 % contre 47 %), ces dernières accordant la priorité au lieu de travail (71 % contre 66 %). « Cette différence pourrait être due à la répartition des rôles traditionnels qui prévaut encore dans notre société : les femmes s’occupent plus souvent des enfants que les hommes. Il est donc plus important pour elles que leur lieu de travail soit proche de leur lieu d’habitation, suppose Davide Villa, CEO chez JobCloud. De leur côté, les hommes assurent souvent la majorité des revenus du ménage, ce qui explique qu’ils accordent ou doivent accorder plus d’attention au salaire. »

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer